Connexion | M’enregistrer


Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Sam Juin 25, 2022 5:43 am




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Mer Oct 16, 2013 3:40 pm 
Bébé Troll

Inscription: Mar Oct 08, 2013 6:34 pm
Messages: 7
Localisation: Lyon 8e
Je suis curieux, c'est plutôt bon signe et malgré ma supra-flemme de tout lire en détail, le jeu m'attire.

Moyen de me faire tester l'horlogerie des rats bientôt ? :)

_________________
Stop trying, do it.


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Mer Oct 16, 2013 4:04 pm 
Gros Troll
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Fév 28, 2007 11:45 am
Messages: 202
Localisation: LYON
Bonjour à tous,

pour ce qui est de retourner sur la table de l'Horlogerie des Rats, j'en suis et je me démerderai pour déplacer toute autre activité qui serait prévue le même jour.

Pour ce qui est de faire jouer, je pense qu'il vaut mieux assister à une séance pour se rendre compte de l'ambiance du jeu et de la folie (si si ...) des joueurs.

Amitiés rôlistiques,

Gollum

_________________
Mon précieux !

Sacquet : voleur !

Gollum ! Gollum !


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Mer Oct 16, 2013 5:11 pm 
Troll du Coin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Avr 03, 2006 8:16 am
Messages: 148
Localisation: entre 7eme ciel et 36eme dessous
Partie prévue vendredi, comme annoncée sur le fil correspondant. Mais si ça coince pour la majorité, je peux décaler à samedi (mais ça m'arrange moyennement).

_________________
La paresse c'est se lever à six heures du matin, pour avoir plus de temps à ne rien faire.
Tristan Bernard


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Jeu Oct 17, 2013 12:00 pm 
Troll du Coin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Juil 08, 2007 4:20 pm
Messages: 69
Localisation: lyon 4
Je planche sur le résumé (j'ai 4h de cours magistral à venir)


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Jeu Oct 17, 2013 12:18 pm 
Troll du Coin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Avr 03, 2006 8:16 am
Messages: 148
Localisation: entre 7eme ciel et 36eme dessous
Au moins, le prof aura l'impression que tu prends des notes, c'est déjà ça ;)

_________________
La paresse c'est se lever à six heures du matin, pour avoir plus de temps à ne rien faire.
Tristan Bernard


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Jeu Oct 17, 2013 12:29 pm 
Troll du Coin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Juil 08, 2007 4:20 pm
Messages: 69
Localisation: lyon 4
Exactement, le problème c'est que justement ça risque d'être suspect ^^'


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Jeu Oct 17, 2013 3:23 pm 
Troll du Coin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Juil 08, 2007 4:20 pm
Messages: 69
Localisation: lyon 4
Mémoire d’un égoutier poissard

Nous avions été convoqués, une fois encore, par Casse-Noisette. Non pas dans cette petite taverne qui nous servait de QG jusqu'à présent mais belle bien chez Le Vieux.

Le Vieux, justement, avait cassé sa pipe à la fin de notre dernière intervention, et la belle TicToc avait pris sa suite. C'est justement à l'occasion de cette succession que tout le gratin des "Petites Familles" avait été convié à une réception en l'honneur du Vieux.

Dans un premier temps Casse-Noisette nous demanda de laisser trainer nos oreilles durant la réception avant de rencontrer, en privée, TicToc pour recevoir notre réelle mission.

Rien de notable de survint dans ce laps de temps. Enfin tous les convives prirent congé et TicToc nous reçut dans le bureau du Vieux. Non, dans son bureau.
Elle nous demanda de régler, définitivement, le cas de Rouge Museau et de faire en sorte que cela se sache. Exposant nos idées de châtiment, toutes plus festives les unes que les autres, nous vîmes TicToc commencer à pâlir et nous décidâmes de commencer par le capturer vivant et de voir par la suite pour son traitement.

Comme lors de nos précédentes mésaventures je fus celui qui obtint les informations qui nous permîmes d'avancer. Suite à un pari ambitieux avec mon ami triple couenne, qui failli me coûter beaucoup, j'appris que Rouge Museau recrutait toutes les petites frappes des environs en vue d'une offensive et qu'il les rassemblait dans un hangar à proximité.
Tout un plan fut mis au point pour donner l'assaut de ce hangar et capturer Rouge Museau, avec notamment la participation d'un ingénieur.

Durant cet assaut nous eûmes à affronter un des plus forts hommes de main de la famille du cuir (une famille concurrente). Il mit hors combat tous les autres membres de notre groupe avant que TicToc ne l'achève d'un tir de crache-boulon. TicToc qui fut sa cible prioritaire pendant la totalité de l'affrontement et qu'il me fallut protéger de mon corps à de nombreuses reprises, me valant de profondes blessures.

Une fois tous remis de nos blessures, ce fut ma proposition qui fut appliquée comme châtiment. Les chefs des différentes familles furent conviés à un repas chez Le Vieux, Rouge Museau leur fut servi rôtis à la broche, une cerise dans la bouche, signifiant ainsi à tous que le famille avait réglé ses problèmes internes et que TicToc n'était pas à prendre à la légère.

Nous fûmes tous les quatre (l'aspirine, le serveur, le stérile et moi-même Poisse Patte) reçu dans le bureau de TicToc, qui nous remis nos engrenages, récompense de nos services.


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Lun Oct 21, 2013 12:46 am 
Jeune Troll

Inscription: Sam Juil 27, 2013 10:26 am
Messages: 34
Chronique du balafré :
1. L'entrainement
Faisant fi des rumeurs incessantes qui tournaient autour de l'horlogerie (entres autres que la plupart qui y allaient n'en revenaient pas, et que c'était super dangereux), je me présentai à l'aube aux portes du centre de recrutement de l'horlogerie. Un garde, après s'être enquit de notre Il y avait déjà quelques candidats, qui n'avaient pas beaucoup plus dormi que moi, à priori.
Tout le monde se dévisageait, les uns soupçonneux, les autres curieux, se jaugeaient. Puis un groupe de 5 personnes arriva, et nous dûmes nous serrez un peu plus. La promiscuité des inconnus me dérangeait et j’entrepris le nettoyage des poils de mon visage pour la bonne dizaine de fois depuis mon arrivée dans cette cours.
Petit à petit, les minutes s'écoulaient, et nous nous retrouvâmes une dizaine dans la cours à l'heure dite. L'adjudant instructeur sortit d'un bâtiment, et prit nos noms et déclara qu'il fallait attendre si des retardataires arrivaient. Une demie heure plus tard, nous commencions à nous mettre en rang, après l'arrivée de 2 autres personnes supplémentaires, dont un mâle qui n'arrêta pas de lancer des pics aux soldats présents, et une montagne de chair faite rat, sous l'injonction courtoise (enfin, façon de parler) de l'adjudant instructeur. Après avoir expliqué à la montagne de chair qu'on appela tout de suite "le tas" 3 ou 4 fois ce qu'on attendait de lui, car visiblement il lui manquait quelques neurones, et être à peu près en carré ordonné, notre adjudant nous fit un discours lénifiant que j'écoutai d'une oreille distraite. Mais je pu y capter suite à des éclats de voix des termes peu élogieux du genre "D'année en année, c'est de pire en pire", ou "bande de tas de merdes indignes de participer même au récurage des chiottes de l'horlogerie" ou des trucs du même acabit. Après le discours, la formation, épuisante, lessivante au dernier degré nous permit de passer d'une somme d'individualités différentes à un corps entier, car finalement les plus forts aidaient les plus faibles plutôt que de briller individuellement.
A la fin de la première semaine, une épreuve faillit coûter la vie à Inox, une jeune femelle appareillée du bras au pied gauche : l'épreuve de natation. L'épreuve était simple : on nous mit à une extrémité d'un réservoir d'une vingtaine de mètres de long, et l'adjudant nous demanda, toujours avec sa politesse légendaire, de sauter et d'aller jusqu'au bout du bassin, ce que le fanfaron du groupe s'empressa de faire à a sa manière : il sauta sur place de 5 cm de haut, puis contourna le bassin en marchant par la terre ferme, puis se positionna de l'autre côté du bassin, triomphant. Inutile de dire que l'adjudant le fit revenir et lui infligea une semaine de corvée de chiottes supplémentaire (il a fait la vaisselle, des pompes déjà quasi tous les jours, mais ça n'entamait toujours pas son optimisme ni sa joie de vivre...). Donc après la précision de sauter DANS L'EAU, et de nager jusqu'à l'autre bord, et après qu'un bon tiers des concurrents soit passés, l'adjudant, voyant qu'Inox refusait de plonger la jeta à l'eau.
La pauvre, n'ayant même pas eu le temps de respirer se retrouva à flotter comme une tenaille jetée dans l'eau, et commençait à se noyer, qd 4 ou 5 personnes tentèrent de venir à son secours avec plus ou moins de succès. Votre serviteur, alors qu'il venait de nager de l'autre côté, et malgré la fatigue, n'écouta que son coeur et décida de se porter à son secours.
De nombreuses personnes avait déjà sauté à l'eau, et à peine arrivé de l'autre côté, heureusement ralenti par ses vêtements mouillés, je vis juste à temps la tas sauter à l'eau en faisant une bombe, ce qui eu pour effet de vider au moins une dizaine de cm d'eau dans le bassin, aspergea copieusement l'adjudant, et permit aux retardataires de descendre encore plus au fond du bassin...
Je sautai peu de temps après, et heureusement, car sans mon aide supplémentaire, la donzelle, alourdie par ses prothèses était sacrément lourde et serait resté au fond...mais tant bien que mal nous réussîmes à la remonter, et la hissant sur le dos du tas, nous pûmes lui faire traverser la bassin... Mais elle arriva à moité inconsciente sur l'autre berge. Il s'en ai fallu de peu qu'elle boive la tasse à titre définitif... Ce qui lui valu des sarcasmes redoublés sur la faible taille de ses flotteurs qu'elle ferait bien de faire gonfler pour mieux nager... Et devinez qui en était à l'origine? Toujours le même...
La seconde semaine se déroula grosso modo comme la première. Montée de cordes, course à pieds, pompes, entrainement au combat et reptation dans des tuyaux formaient de plus en plus notre quotidien. A force, notre sensibilité à la douleur s'estompait et notre résistance à la fatigue augmentait. L'adjudant perdait de plus en plus fréquemment patience devant les pics de notre trouble fête, et Inox visiblement était à 2 doigts de renoncer... Puis en fin de semaine, vint l'épreuve des questionnaires... Il inaugura une semaine entière de formation/questionnaire d'évaluation qui se passa en majorité de temps à l'intérieur, et après chaque questionnaire rempli ou cours terminé, c'était 30 minutes de course à pieds minimum...
Notre emploi du temps sur cette période n'avait que 3 moments constants : la douche du matin, à 7h, le repas du midi, et le repas du soir à 19h. tout le reste variait. Par exemple on pouvait très bien nous réveiller à 2h du matin pour nous faire remplir un questionnaire 10 minutes après, et faire 2h de course à pieds ensuite, en tenant bien au dessus de notre tête la torche...
Ou alors nous faire courir toute la nuit dans de la boue et sous la pluie en relais et nous faire miroiter un petit déjeuner qui ne venait à 4h du matin, et nous renvoyer à dormir à 7h, après la douche, nous réveiller à 11h30 pour le repas, puis repartir en cours pour 3h et faire un exercice de combat à la lance, un questionnaire, puis technique de combat à l'épée, et ainsi de suite... Aussi bien que nous étions crevés, et dés qu'on pouvait, on dormait, car rien ne nous disait que dans la demie heure qui suivait nous n’ayons pas un exercice d'évacuation à faire dans les 5 minutes...
A la sortie de cette formation, nous finîmes par être tous validés comme ASPIRANT élèves de l'horlogerie... Je craignais le pire pour la suite...


Dernière édition par Alariel le Sam Oct 26, 2013 10:55 pm, édité 1 fois.

Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Mar Oct 22, 2013 8:50 pm 
Gros Troll

Inscription: Lun Oct 19, 2009 5:43 pm
Messages: 271
Je crois que j'ai raté la dernière session... Voilà ce que c'est que de ne pas consulter plus souvent le forum.

J'essaierai de faire mieux la prochaine fois :wink: .


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Dim Oct 27, 2013 8:20 pm 
Jeune Troll

Inscription: Sam Juil 27, 2013 10:26 am
Messages: 34
Chronique du balafré :
2. Première mission

Dés notre entrainement terminé, nous fumes tous convoqués dans la salle de formation. Un inconnu vint nous confier notre première mission : un ancien élève s'est échappé de l'établissement, et se cache dans le quartier jaune, quartier très peu fréquenté par la police, qui préfère carrément s'abstenir d'y pénétrer..
Il faut le ramener en moins d'une semaine. Son signalement, son surnom (la fouine) nous sont confiés ainsi que son penchant pour les substances illicites et hallucinogènes, et c'est à peine si on a pris au début l'info sérieusement... Qui voudrait quitter une institution qui nous offres non seulement un repas par jour, mais en plus un travail et un salaire?
Enfin, c'est sans doute une mission où on est surveillé, donc on va commencer à faire semblant d'enquêter sérieusement...
Et en fait, plus on enquête et plus on se prend au jeu. Nos premiers quartiers furent une auberge miteuse dans le quartier du cuir... Un des participants connaissant bien le patron... Heureusement, car votre serviteur question argent fut suite à un revers de fortune un peu désargenté...
Dés le début notre groupe, trop nombreux pour enquêter sereinement explosa. Pour ma part je m’immergeai dans le quartier jaune et essaya de glaner des rumeurs auprès du petit peuple. En désespoir de cause, je pris l'initiative bien malencontreuse en milieu d'après-midi d'aborder une prostituée, avec la ferme intention de lui demander des renseignements sur la fouine... A peine arrivé dans la chambre, je sentis un choc derrière le crâne et me réveilla un bel œuf à la base du crâne et une bourse qui a dû se sentir des envies de liberté... Laissant ma fierté de côté, je rentrai à l'auberge et expliquai ma situation. La première journée fut donc un fiasco complet pour moi, mais le peu d'information que ramenèrent mes camarades me rassura sur mes compétences de limier...
Le jour suivant, la seule information que nous obtinrent fut que notre rat faisait partie des cadres d'une organisation révolutionnaire et qu'il avait changé de nom.
La journée suivante, je replongeai dans le quartier jaune, cette fois armé et accompagné de la masse ratesque, et plus sur mes gardes... Tentant d'exploiter la piste des dealers, dont on avait appris l'adresse du principal fournisseur de la ville, je me mis en planque, accompagné du tas de muscle.
En même temps, un de mes camarade (celui qui titillait tout le temps l'adjudant) eu l'idée de monter une opération pour se faire passer pour un révolutionnaire. Il décida donc (avec l'accord de quelques policiers) de monter une "action" et faillit en fait déclencher une émeute... Les policiers, fous de rage, se mirent tous à leur poursuite, et s'arrêtèrent à peu près à 200 m à l'intérieur du quartier jaune... Et replièrent bagage en voyant la menace de toutes les têtes aux fenêtres...
J'entendis les échos de la poursuite, étant à 300 m de là à peu près... Puis après avoir tenté une approche pas très fine, et las de faire le planton de service, ne voyant pas arriver notre rat, je décidais de passer en mode plus offensif, et obtins après une séance de "persuasion" de petits dealers sortant de l’entrepôt l'adresse de notre rat : il logeait dans une imprimerie, pas très loin. Quelque peu refroidi par ma précédente visite aux fabricants de drogue, j'optai pour une approche moins frontale et heureusement : je vis des ouvriers grands comme des montagnes tout autours, ce qui me dissuada d'enquêter plus en avant.
Je l'ignorais, mais en parallèle, notre équipée de révolutionnaires en herbe avaient pris contact avec le groupe de révolutionnaires et avait été convoquée à une réunion le soir même.
Nous retrouvant à midi pour manger dans la taverne, mes acolytes n'arrêtèrent pas d'houspiller Inox, qui finit par fondre en larmes dans mes bras. Les laissant à leurs plans, nous partîmes chez la demoiselle, le temps de la réconcilier avec l'équipe.
Le plan se déroula comme prévu, et d'ailleurs à 12 contre 5, le combat fut sauvage mais de courte durée... Notre espion en herbe faillit nous échapper de justesse, sans la présence d'esprit d'un de nous qui le ceintura et l'empêcha de fuir in extremis... L'équipe s'en sortit sans trop de plaies ou de bosses.
Ayant un peu de temps avant la réouverture des bureaux du siège de l'horloge, nous décidâmes de faire parler notre prisonnier, qui nous avouas facilement où était la liste, que nous récupérâtes assez rapidement, mais nos réalisèrent que nos efforts étaient un peu vains, car la liste des agents infiltrés qui travaillaient au sein des villes avait déjà été copiée plusieurs fois et envoyée dans d'autres villes...

Donc il s'agit d'une demie victoire...

(NdA : désolé de l'imprécision sur les noms, j'avais écrit sur la feuille de personnage toutes les infos... J'ai peut-être oublié de préciser une péripétie, au pire signalez le moi en MP... Jean-Michel)


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Mar Nov 05, 2013 5:49 pm 
Troll du Coin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Avr 03, 2006 8:16 am
Messages: 148
Localisation: entre 7eme ciel et 36eme dessous
Belle prestation littéraire.

Prochaine séance le 15 novembre...

_________________
La paresse c'est se lever à six heures du matin, pour avoir plus de temps à ne rien faire.
Tristan Bernard


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Mer Nov 06, 2013 3:08 pm 
Troll du Coin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Juil 08, 2007 4:20 pm
Messages: 69
Localisation: lyon 4
Présent !


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Ven Nov 15, 2013 1:45 am 
Bébé Troll

Inscription: Ven Nov 15, 2013 1:26 am
Messages: 1
Bonjour à tous !

Je me présente, Djez, auteur de L'Horlogerie des Rats! Je passe vous faire un petit coucou car Guillaume m'a parlé de vos parties et de votre forum. Du coup je suis passé voir, et ça fait vraiment plaisirs de voir des gens jouer ailleurs que par chez moi à HdR, surtout avec tant d'enthousiasme ! :)

Je vais essayer de me rendre disponible pour vous ici, si jamais vous avez des questions sur le jeu, besoin d'éclaircissement sur un point de background, ou bien un avis sur une règle de jeu, je suis là !

Déjà voici la règle des points d'expérience (pour la version light du jeu à laquelle vous jouez) :
Nombre de points d'expérience gagnés (par séance): +/- 3 points (minimum 1 max 6)
Améliorer une compétence : 12 - Niveau visé (on ne peut améliorer que d'un point une même comp à la fin de chaque séance. Le maximum est 2+. Par exemple, passer de 9+ à 8+ coûtera 12-8 soit 4 points d'expérience)
Améliorer une caractéristique: 6 x Niveau visé (on ne peut améliorer une même caractéristique que d'un point dans toute sa vie. Le maximum est 6. Par exemple, passer de 4 à 5 coûte 30 points).


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Sam Nov 16, 2013 3:10 pm 
Gros Troll

Inscription: Lun Oct 19, 2009 5:43 pm
Messages: 271
J'ai trouvé comment faire pour avoir des alertes sur ma boite mail lorsque des dates seront lancées. Pas question de louper encore une fois une séance.


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Ven Nov 22, 2013 9:34 am 
Troll du Coin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Juil 08, 2007 4:20 pm
Messages: 69
Localisation: lyon 4
Mémoires d’un égoutier poissard.

Voilà maintenant plusieurs jours que nous avions menés à bien notre dernière mission. Durant ce temps notre formation c’était intensifiée, et pour certains d’entre nous spécialisé même. J’avais été désigné comme éclaireur de notre unité et de ce faite eu droit à des cours du soir supplémentaires sur la communication avec les fanions. Le rat-djudant avait aussi demandé à la Masse d’essayer de me taper dessus à chaque fois que cela était possible durant nos entrainements physiques de manière à me préparer à ce qui m’attendrait de l’autre côté. Ces jours de formation complémentaire se déroulèrent sans autres animation que les deux nouveaux qui se joignirent à nous : un parano de service pas utile à grand-chose et un abruti en puissance réussissant à récolter autant de « pompes correctives » que moi en ne faisant qu’obéir aux ordres. Il parle régulièrement de créature imaginaires qu’il appel « humain» et qui semble le fasciner.

De nombreuses heures de cours, tours de piste, parcours de survie et pompes punitives plus tard nous sommes convoqués au matin pour notre première sortie. On nous rassemble dans le grand hall à proximité de l’escalier menant aux étages inférieurs. On nous présenta le Lieutenant « qui voit rouge » aussi appeler le « javeliseur» ou un truc du genre, il avait un œil rouge et l’air d’assez mauvais poil, du genre à ne pas faire chier (Chiche !).
On nous répartie les paquetages avec plusieurs bonus pour certains, un deuxième jeu de fanions pour moi, un crache boulon pour la Masse, une caisse à outils pour Double-face, une trousse de secours pour le bien peigné, et puis un calepin et une mine de plomb pour le parano.

Nous descendons au sous-sol et nous dirigeons vers une grande porte gardée par les grands frères de la Masse en armure complète. Le lieutenant nous ordonne de nous mettre en rang le long des murs pour laisser passer le chargement en provenance de l’extérieur. Ce sont de grande caisse en bois renforcée de métal, desquelles des grognements s’échappent. Une fois toutes ces caisses approvisionnées dans un des labos à proximité nous nous mettons en ordre de missions suivant les consignes de Demi-rouge. Je me retrouve placé et tête de peloton à la place du leader, ils ont enfin compris ma valeur, le lieutenant quant à lui se place en queue de file pour protéger nos arrière sans doute.

Au moment où nous nous mettions en marche, nous entendons un hurlement guttural provenant du labo où les caisses ont été entreposées suivis d’un grand fracas provoqué par un scientifique sortant du labo par le mur, suivis de la tête d’un de ses collègues. Demi-rouge nous ordonne de rester derrière lui (il sort et allume le lance flamme qu’il porte sur le dos). N’écoutant que mon esprit de contradiction et ma curiosité je m’avance pour voir ce qui se trame dans ce labo. Passant de ce faite devant l'ensemble du groupe, lance-flamme compris.


La suite à venir ...


Haut
 Hors ligne Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron